AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A quoi sert donc la couleur en architecture ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
delich
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 1964
Age : 30
Localisation : mostaganem
Emploi/loisirs : étudiant en 4em année architecture
Humeur : calme
Réputation : 4
Points : 2534
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: A quoi sert donc la couleur en architecture ?   Dim 2 Nov - 23:30




Grave question métaphysique ; pourquoi la couleur ? Pourquoi notre spectre visuel nous permet-il de contempler certaines couleurs ? A ces sempiternelles questions, on peut se plonger dans la forêt amazonienne et étudier la faune et la flore qui par tactique de survie, de communication, approfondirent le savant usage de la couleur pour survivre et communiquer, bref; s’adapter à des milieux hostiles.

Plus prosaïquement, et par manque de temps, j’ai préféré étudier le défilé du 5 juillet, pour répondre à ces subtiles questions.



Ici, la couleur est une arme, qui répond à deux usages distincts.

D’abord s’identifier, chacun doit pouvoir reconnaître les siens. La couleur est appartenance, c’est un identifiant, sans frontières, pour des systèmes des plus normatifs.



Ensuite, la couleur est camouflage, camouflage pour avancer masqué et cacher son intention réelle. La couleur est alors un subterfuge, un mensonge.



Dans le premier cas, la couleur permet de gagner du temps en identifiant plus rapidement qui est qui. Dans le deuxième cas, au contraire elle veut faire perdre du temps à celui qui ne verra pas arriver tout de suite l’ennemi. La couleur est donc un accélérateur ou ralentisseur de nos sens, et de notre capacité à agir.



De la dimension magique des premières inscriptions dans de sombres grottes, aux raffinements exquis et érudits des maîtres de l’enluminure; des pigments les plus naturels, à la chimie d’aujourd’hui, la maîtrise de la couleur est passée du génie du savoir faire, illuminé, de l’artiste, à la froide technologie pointue des fabricants de matériaux. Pendant ce temps, le monde s’est démystifié, désenchanté, normalisé, la science a tué l’ignorance, l’efficacité n’a pas fait de quartier au hasard, le payant à réduit le gratuit, et surtout le laqué a remplacé le teinté dans la masse. La subtile et rapide “impression” a pris le dessus sur le savant et ennuyeux académisme.



Et l’architecture dans tout cela ?

Longtemps rejetée par le mouvement moderne, la couleur fera timidement son entrée, d’abord par ses couleurs primaires, source de vérité scientifique, puis deviendra subterfuge pour cacher la pauvreté de programmes arides, et aujourd’hui, elle devient subterfuge camouflage, pour masquer la perte du pouvoir des architectes sur le normatif. Dans une société de normes, il n’y a plus de liberté sur l’espace, ni son organisation, ni sa représentation. La couleur en architecture devient indépendante du matériau qu’elle recouvre, elle est à la fois camouflage de la pauvreté de la qualité architecturale , et identifiant générationnel.... des enfants de la pub


Écrit par CHOHRA Abdelhamid, Webmaster, architecte post-graduant à l'EPAU

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.univ-vision.com
 
A quoi sert donc la couleur en architecture ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vision Sur l'Université :: Architecture :: Projets & principes de la conception architecturale-
Sauter vers:  
Forum gratuit | © phpBB |  | Contact | Signaler un abus