AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HISOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rabab
membre
membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 118
Age : 29
Localisation : mostagenem
Emploi/loisirs : étudiante en mathématique
Humeur : ...
Réputation : 0
Points : 9
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: HISOIRE   Dim 7 Sep - 4:08

Ce n'est qu'en 1119 que le roi Louis VI le Gros (qui régna de 1108 à 1137), un descendant de Hugues Capet, se proclama, dans une lettre au pape Calixte II «roi de France» (rex Franciai), plus précisément «roi de la France», non plus des Francs, et «fils particulier de l’Église romaine». C'est le premier texte où il est fait référence au mot France. D'où le mot français (et «françois» ou «françoys»).
En réalité, c'est le mot françois ou françoys (prononcé [franswè]) qui était attesté à l'époque, le mot francien ayant été créé en 1889 par le philologue Gaston Paris pour faire référence au «français de l'Île-de-France» du XIIIe siècle, par opposition au picard, au normand, au bourguignon, au poitevin, etc. Mais il faut aussi considérer qu'au début du XIIIe siècle le terme françois ou françoys désignait autant la langue du roi que le parler de l'Île-de-France ou même toute autre variété d'oïl (picard, champenois, normand, etc.).
Autrement dit, la notion de «françoys» recouvrait une réalité linguistique encore assez floue. Les mots France, Franc et françoys étaient souvent utilisés de façon interchangeable, que ce soit pour désigner le pays, le pouvoir ou la langue du pouvoir. Dans les conditions féodales, les divergences qui existaient déjà entre les parlers locaux se développèrent et s'affermirent. Chaque village ou chaque ville eut son parler distinct: la langue évolua partout librement, sans contrainte. Ce que nous appelons aujourd'hui l'ancien français correspondait à un certain nombre de variétés linguistiques essentiellement orales, hétérogènes géographiquement, non normalisées et non codifiées. Les dialectes se multipliaient et se divisaient en trois grands ensembles assez nettement individualisés, comme on les retrouve encore aujourd'hui (voir la carte de la France dialectale): les langues d'oïl au nord, les langues d'oc au sud, le franco-provençal en Franche-Comté, en Savoie, au Val-d'Aoste (Italie) et dans l'actuelle Suisse romande.

je donne à votre disposition quelques liens utiles
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/francophonie/HIST_FR_s3_Ancien-francais.htm

http://www.lexilogos.com/francais_dictionnaire_ancien.htm
Revenir en haut Aller en bas
kassifazer
V.I.P
V.I.P
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 29
Emploi/loisirs : etudiant
Réputation : 0
Points : 14
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: HISOIRE   Ven 24 Oct - 18:56

meme que je ne suis pas interaissait pasr l histoire mais ta vison sur le francais ma fait plaisirbon contuniation
Revenir en haut Aller en bas
 
HISOIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vision Sur l'Université :: français :: le palais français-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB |  | Contact | Signaler un abus